AAPEL
TFP thérapie - Thérapie Concentrée sur le Transfert pour troubles Borderlines

texte traduit de la page
http://www.tfptherapy.com/clinician/clinician_faqs/clinician_faqs.html
(Tous droits réservés)

.Meme page en Francais / Same page in french
TFP Therapy Logo
TFP Therapy-Clinician's FAQS
La TFP a été developpée par le Personality Disorders Insitute(PDI) par Otto F. Kernberg, MD (Directeur) et ses collegues
Qu'est-ce que la TFP?
La TFP est une psychothérapie psychodynamique modifiée, basée sur la théorie de relations d'objet, pour traiter les troubles de la personnalité. 
La base théorique est l'hypothèse que les troubles de personnalité sont caractérisés par des ruptures dans l'organisation normale des relations d'objet internalisées. L'organisation normale de la personnalité est caractérisée par une intégration des objets positifs et négatifs. Les personnes avec des troubles de personnalité ont des représentations d'objet internalisées qui sont divisées entre individu "tout bon" (positif) ou "tout mauvais" (négatif) et d'autres représentations. L'accent dans le traitement et de travailler par le transfert dans le "ici et maintenant" du moment avec le patient en identifiant la partie division des objets internalisés et le lien d'affect (soit idéalisé "tout bon " ou dévalué "tout mauvais") qui sont promulgués dans le transfert pendant la session et travailler systématiquement pour amener ceci à la conscience du patient. Dans ce processus, les parties de l'objet deviennent intégrés (le "bon" et le "mauvais" ne sont plus divisés) et l'individu développe la capacité d'éprouver des relations et eux-mêmes d'une manière plus intégrée et plus équilibrée. La personne peut maintenant se regarder elle-même et d'autres en tant que "bon" et "mauvais", non en tant que "tous bon" une minute et "tout mauvais" la suivante.

La TFP est-elle seulement pour le trouble de personnalité limite (BPD)?
Non, la TFP est employé pour l'éventail des troubles de personnalité. Mais elle est plus largement associée au trouble borderline et la majorité des preuves de recherches a été limitée à cette population de patients. Cependant, même dans les protocoles de recherches, un grand nombre de patients ont une gamme complète de diagnostic Axis II coexistant le plus fréquemment comprenant Narcissique, paranoïde, Schizoide et antisocial. Ces diagnostic montrent également de l'amélioration après un an de traitement TFP.

 Comment identifier lorsque quelqu'un peut tirer bénéfice de la TFP ?
Les signes les plus communs qui indiquent qu'un patient peut tirer bénéfice de TFP sont: 
(1) Echecs multiples de traitement . Les patients ont souvent été avec beaucoup de therapeutes précédents, essayé de multiples médicaments, tous avec peu ou pas d'avantage positif. En plus, les thérapeutes précédents peuvent décrire l'expérience de se sentir désespérés ou frustrés dans leurs tentatives d'aider le patient.
(Aapel note: Il semble "étrange" que le critère numéro un pour essayer ce traitement chez une personne Borderline est que les autres ont échoués. Que fait-on de la souffrance du patient pendant ce temps la ?)
(2) Relations difficiles. (suite en traduction automatique)Les patients se plaignent fréquemment de série de rapports chaotiques ou de vide complet des rapports. Les patients qui sont impliqués dans les rapports se plaignent souvent de que les rapports tendent à développer un niveau d'intimité rapidement, décrivent l'autre personne en termes idéalisés, devenus étroitement concentrés sur le rapport (contact parfois décroissant avec les amis et la famille et/ou attention de paiement aux responsabilités de travail). Cette phase est alors suivie d'une variation dans l'affection, précipitée par certains "qui échouent" chez l'autre personne. Le rapport finit habituellement précipitamment, avec le plein blâme pour l'échec dans le rapport assigné à l'autre personne. Il peut y avoir des tentatives répétées de réunir à l'autre, mais habituellement ceux-ci échouent. Dans les cas les plus graves, les menaces du suicide peuvent devenir impliquées comme manière d'examiner le rapport ou de communiquer le niveau de l'affection et/ou de la détresse. Pour d'autres individus, il peut y a un manque complet du développement des rapports d'amour. 
(3). Difficultés de le Travail/Carrière. Les patients présentant des désordres de personnalité ont fréquemment les travaux de maintien de difficulté ou suivre un chemin de carrière. Il y a souvent des difficultés interpersonnelles qui surgissent entre l'individu et son surveillant, patron, ou collègue. Ils peuvent également se décrire comme "irrésolus" au sujet de ce qu'ils veulent faire pour une vie, ou décrivent plans/goals quelque peu contradictoire vague. Une fois serré pour décrire comment ils pourraient accomplir leurs buts, le plan tombe en morceaux. Alternativement, l'individu peut pouvoir travailler uniformément, mais les travaux de changements fréquemment et se décrit comme mécontent dans la carrière ou le travail. Dans les cas les plus graves, une personne a ne pu pas travailler productivement et compte sur des subventions de l'état ou du gouvernement fédéral.

 
©2OO1-2OO2 tous droits réservés
AAPEL - retour page thérapie
 
 

Mise en garde:
Toutes les informations présentes sur ce site sont dans le but d'aider à comprendre une maladie pour le moins "particulière" et déroutante
Mais aussi et surtout à soutenir les personnes qui souffrent, malades ou pas. En tous les cas, il est INDISPENSABLE d'avoir recours à un médecin psychiatre et ou psychothérapeute spécialiste de la maladie pour confirmer ou infirmer un diagnostic
Quoiqu'il en soit le nom d'une maladie importe peu, ce qui compte, c'est d'appliquer le "bon" traitement à chaque malade