Trouble de la personnalité borderline, cout du non-traitement.
"ca coute très cher de ne pas soigner les patients comme il faut!"

Introduction:

Au delà de la souffrance générée par le trouble borderline aussi bien pour les patients que pour les proches, ne pas diagnostiquer puis ne pas traiter une personne souffrant d'un trouble borderline a un coût financier extrêment important sans compter les implications sociales (délinquance, exclusion du monde du travail, etc.)
Données, études: Vision de l'AAPEL
Les études sont formelles pour dire qu'il est dans l'intérêt de strictement personne, de ne pas traiter les personnes qui souffrent d'un trouble borderline.
On a souvent tendance à rétorquer que les psychothérapies coutent cher et que la collectivité aurait peine à prendre en charge les milliers de personnes qui souffrent de cette pathologie. Or la encore les études sont formelles, quand bien même une psychothérapie, à raison d'une séance par semaine, coute "cher", les économies réalisées vont bien au dela et on peut donc dire que "l'investissement" est rentable.
L'économie réalisée est de l'ordre de $10000 à $26000 par patient !
Alors si en traitant les personnes, non seulement on améliore leur état, que l'on diminue leur souffrance, mais qu'en plus on économise de l'argent, il n'existe plus aucun obstacle (répondant à une logique) à une prise en charge des patients souffrant de trouble borderline.


AAPEL - retour page synthese trouble de la personnalité Etat limite Borderline

Ouvrages sur le trouble

Mise en garde:
Toutes les informations présentes sur ce site sont dans le but d'aider à comprendre une maladie pour le moins "particulière" et déroutante
Mais aussi et surtout à soutenir les personnes qui souffrent, malades ou pas. En tous les cas, il est INDISPENSABLE d'avoir recours à un médecin psychiatre et ou psychothérapeute spécialiste de la maladie pour confirmer ou infirmer un diagnostic
Quoiqu'il en soit le nom d'une maladie importe peu, ce qui compte, c'est d'appliquer le "bon" traitement à chaque malade

Trouble de la personnalité borderline, état limite, TPL

mise à jour 2014
Copyright fédération AAPELTM - Tous droits réservés
Auteur Alain Tortosa, psychothérapeute, président fondateur de l'aapel
Association loi 1901 à but non lucratif