AAPEL
Traits de personnalité borderline à l'adolescence et décompensation
"plus qu'une crise d'adolescence"
Glossaire, définition:
Décompensation - Symptomes
"La décompensation peut prendre beaucoup de formes. Normalement cela impliquer le début de comportements plus "enfantins" comme, un manque complet d'égard pour l'hygiène (eau), perte de controle de vessie tout en dormant, comportement de plus en plus désorganisé, un changement spectaculaire du niveau d'énergie, ou une perte complète d'intérêt pour des activités agréables. La decompensation est un problème extrêmement rare. Les programmes doivent être prudents et ne pas attribuer telle ou telle chose de manière erronée comme comportement de manipulation, provocation ou d'opposition"
Texte:
texte tiré de la page
http://www.strugglingteens.com/mconnorart/borderline.html
(tous droits réservés)
Same page in english / Meme page en Anglais
Les Traits De Personnalité Borderline Dans Un Programme De Thérapie Nature :  Une Entreprise Incertaine
By: Michael G. Conner, Psy.D 

Un des problèmes de santé mentale les plus graves et les plus stimulant à traiter est un problème compliqué trouvé presque exclusivement chez les femmes appelé le trouble de la personalité Borderline (BPD).  Il peut être détecté au début, milieu, fin de l'adolescence, et peut avoir des causes liés à la génétique et endocriniennes.  (AAPEL: Voir données)

Le DSM, et l'association psychiatrique américaine conseillent d'attendre qu'un adolescent ait atteint 18 ans avant de diagnostiquer un trouble Borderline. Avant cette période les symptômes liés à ce trouble sont désignés sous le nom des Traits de Personnalité Borderline.  D'une façon générale il y a un meilleur pronostic quand le  BPT est détecté à l'adolescence, plutôt que lorsque la personne a atteint la maturité et l'âge adulte.

...

Les comportements liés aux traits de personnalité Borderline (BPT) peuvent être un problème sérieux à aborder dans un programme de thérapie nature.  Dans beaucoup de cas, le "diagnostic" n'a pas été fait avant l'admission, mais les symptômes liés au BPT deviendront évidents et plus prononcés après admission.  L'incapacité à reconnaître et répondre convenablement peut épuiser le personnel de terrain, diminuer les avantages que d'autres étudiants pourraient autrement gagner et peuvent contribuer à des comportements alarmants et menaçants.

Au début, les symptômes de BPT apparaissent plus comme de la dépression, trouble de comportement (CD) ou trouble de refus et d'opposition (IMPAIR).  Les efforts pour s'occuper de troubles de comportement et trouble d'opposition tout en n'identifiant pas le BPT peuvent mener à un modèle de decompensation et d'atrophie pour des étudiants admis dans un programme de thérapie nature.  [ décompensation, comme défini ...]

...

Une défaillance à identifier le BPT dans un programme de thérapie nature peut mener a des problèmes chroniques et peut avoir un impact destructif sur la vie d'un enfant.  Beaucoup de jeunes filles avec les symptômes comportementaux initiaux de ce trouble seront non détectées principalement parce qu'elles peuvent cacher ces comportements aux membres de la familles et parents, puisqu'un tel comportement n'est généralement pas évident jusqu'à ce que l'enfant soit stressé et de pouvoir être sans interruption observé par des therapeutes dans un cadre.  Dans un programme de thérapie nature, un étudiant peut ne pas démontrer tous ses symptômes jusqu'à la troisième ou quatrième semaine.

Les étudiants avec des traits de personnalité borderline sont: très vulnérables, sur-réagissent habituellement au stress,  relations caractéristiquement de forme instable et intense "amour-haine", et sont enclin à voir leurs soigneurs en tant que "tout-bon", ou si des problèmes se produisent, comme "tout-mauvais."  Ils peuvent au commencement regarder leur donneur de soin en tant que "sauveur" puis soudainement les commuer et les voir en tant que "méchants - traitres."  Il est crucial que les donneurs de soin évitent de tomber dans le piège de l'idéalisation et de surévaluation par l'étudiant, et alors d'être opposé aux autres donneurs de soin que l'étudiant déteste.

Les besoins psychologiques et émotionnels des enfants avec BPT sont rarement satisfaits, sauf brièvement, et leur colère au-dessus de ceci aliène par la suite leurs amis et pairs.  La réponse des donneurs de soin qui ne savent pas répondre est habituellement de type frustration et colère.  Au même moment, les étudiants avec BPT feront des efforts effrénés pour éviter des abandons réels ou imaginés.  Le message résultant à un soigneur est "je te deteste, ne m'abandonne pas !"  Ce message mélangé crée davantage de détresse dans leur vie et la vie des autres

Comportement qui seront rencontrés dans le camp: 

1.)  Douleur émotionnelle intense (honte, culpabilité, crainte, solitude, vide, convoitise) 

2.)  Brusque changement d'humeur (colère, tristesse, crainte du bonheur). Chaque échec pour satisfaire leurs besoins est interprété et signalé aux autres comme personnelles, intentionnelles, negligence ou abusif. 

3.) Interprétant leur expérience comme "bonne" ou "mauvaise" au lieu d'accepter ce qui est réellement "gris", "mélangé" ou "assez bon".

4.)  Construisant et maintenant des relations avec les autres étudiants et le personnel en créant un ennemi commun ou partageant leur critique des activités du programme

5.)  Un progrès ou un bien-être émotionnel amélioré déclenchera des pensées au sujet dont au combien il se sentait mal dans le passé et que donc leur état émotionnel positif ne durera pas. 

6.) Les rapports avec le personnel créent l'impression que l'étudiant est mal compris, une victime, mal aimé, ignoré ou a été maltraité.  Soigneurs et pairs seront entrainés et attendus à  sauver, prendre position ou agir pour protéger l'étudiant contre les "mauvaises" personnes de leur vie. 

7.) Idéalisation de personnel et d'étudiants choisis afin de former et tirer bénéfice de cette relation

8.)  Incapacité récurrente à tolérer leur état émotionnel suivi par des comportements de fuite et d'évitement tels que recherche de médication, douleur infligée par éraflure ou grattement, auto-mutilation, agissement immature, devenant quasi psychotique, ou "action hors de controle" pour créer un altercation physique et "une libération émotionnelle." 

9.) Decompensation en réponse à la structure du programme, aux espérances et à l'incapacité de leur échapper et éviter leur responsabilité et experience emotionnelle  "instantanée"

Programmes Therapeutiques 

Le programme doit se concentrer à resoudre les problèmes "instantanés" de l'étudiant, en dépit de sa tendance à eviter la résolution de problèmes orientés sur la réalité. Le groupe conseillant ou thérapeute doit être un soutien et non exploratoire, avec des arrangements pour protection en place, régression severe, comportement dangereux ou psychotique en surface. 

Indépendamment du type de thérapie utilisé, deux questions importantes dans le programme doivent être abordées:

1.)  Fixer des limites appropriées

2.)  Résolution de problèmes axés sur la réalités 

Les étudiants avec BPT doivent apprendre comme limiter leur comportements et il doivent apprendre comment respecter les limites que d'autres peuvent apporter. 

Il est essentiel que leur donneurs de soin mettent ces frontières et ne vole pas à leur secours, aussi bien que tolèrer les accès de colère de l'étudiant avec patience, compassion et confiance.  Ceci démontrera à l'étudiant que le soigneur ne sauvera pas ni n'abandonnera l'étudiant (comme l'étudiant en colère prévoit et craint). 
Les enfants avec BPT doivent lentement apprendre à surmonter leurs abus d'imagination et de problème-d'evitement. 
Un degré élevé de confrontation répétée peut mener à la décompensation.
Dans beaucoup de cas, un étudiant exteriorisant peut devenir si dangereux que le traitement dans un programme de thérapie nature peut devenir impossible. 
Le personnel et les soigneurs doivent pouvoir tolérer des épisodes répétés de fureur, de méfiance, et de crainte d'un étudiant.  Les étudiants avec BPT grave ou avançé peuvent exiger plus d'attention que tous les étudiants combinés du camp.

...
 

AAPEL - retour page synthese trouble de la personnalité Etat limite Borderline

Mise en garde:
Toutes les informations présentes sur ce site sont dans le but d'aider à comprendre une maladie pour le moins "particulière" et déroutante
Mais aussi et surtout à soutenir les personnes qui souffrent, malades ou pas. En tous les cas, il est INDISPENSABLE d'avoir recours à un médecin psychiatre et ou psychothérapeute spécialiste de la maladie pour confirmer ou infirmer un diagnostic
Quoiqu'il en soit le nom d'une maladie importe peu, ce qui compte, c'est d'appliquer le "bon" traitement à chaque malade

Trouble de la personnalité borderline, état limite, TPL, caractéristiques personalité, border line, bordeline, boderline, border-line, caractéristiques maladie, syndrome, désordre, psy, définition, definition, borderline ,psychologique

Dernière mise à jour decembre 2007