AAPEL
Signes alarmant de la maladie mentale

Qu'est-ce que la maladie mentale ?
Comment faire face à la maladie ?
Signes Alarmant (annonciateurs) et Symptômes de la maladie ?
Témoignage: "Ma façon de dire au secours"
Témoignage: "Je suis agressive et méchante" (ou comment ne pas se fier aux apparences)
Témoignage: "Vous me dites qu’elle va pas bien mais pourtant elle est très gaie" (ou comment ne pas se fier aux apparences)
Témoignage: "Je suis une menteuse"
Le trouble de la personnalité Etat limite borderline et le suicide
Parfois ca finit mal
Qui consulter ? Un psychologue, un psychiatre, un psychanalyste, un psychothérapeute ?
Je veux adhérer à l'association ou faire une donation afin que demain vous puissiez encore être la pour aider


texte traduit extrait de la page
http://www.nmha.org/infoctr/factsheets/11.cfm
(tous droits réservés)
National Mental Health Association
(USA oldest and largest nonprofit organization addressing all aspects of mental health and mental illness. NMHA was established in 1909 by former psychiatric patient Clifford W. Beers)
.Same page in english / Meme page en Anglais

La Maladie mentale dans la famille
Identifier les Signes Alarmants (annonciateurs) et Comment y Faire Face

La plupart des personnes croient que les troubles mentaux sont rares et "n'arrivent qu'aux autres." En fait, les troubles mentaux sont communs et répandus. 54 millions d'Américains environ souffrent d'une certaine forme de trouble mental sur une année donnée.

La plupart des familles ne sont pas préparées à faire face à l'information que leur "aimé" a une maladie mentale. Cela peut être physiquement et émotionnellement éprouvant, et peut faire de nous sentir vulnérables aux avis et jugements des autres.

Si vous pensez que vous ou quelqu'un que vous connaissez peut avoir un problème mental ou un problème emotionnel, il est important de se rappeler qu'il y a de l'espoir et qu'il existe de l'aide.

Qu'est-ce que la maladie mentale ? 

Une maladie mentale est une maladie qui provoque des perturbations faibles ou graves dans la pensée et/ou les comportements, ayant pour résultat une incapacité à faire face aux exigences et aux routines ordinaires de la vie.

Il y a plus de 200 sortes de maladies mentales classifiées. Parmis les troubles les plus communs l'on trouve la dépression, le trouble bipolaire, la démence, la schizophrénie et les troubles d'angoisse. Les symptômes peuvent inclure des changements d'humeur, de personnalité, d'habitudes personnelles et/ou de repli sur soi-même.

Des problèmes de santé mentale peuvent être liés à des stress excessifs dû à une situation particulière ou à des séries d'événements. 
Comme le cancer, le diabète ou les maladies de coeur, les maladies mentales sont souvent physiques aussi bien qu'émotionnelles et psychologiques. Des maladies mentales peuvent être provoquées par une réaction aux stress environnementaux, à des facteurs génétiques, des déséquilibres biochimiques, ou à une combinaison de ces derniers. Avec des soins et traitements appropriés beaucoup d'individus apprennent à faire face ou se rétablissent d'une maladie mentale ou d'un trouble émotionnel.

Comment faire face au jour le jour ?

Acceptez vos sentiments 

En dépit des différents symptômes et types de maladies mentales, beaucoup de familles qui ont un être aimé avec une maladie mentale, partagent des expériences similaires. Vous pouvez vous trouver à nier les signes alarmant, vous inquiétant de ce que les autres vont penser à cause du stigmate, ou vous demandant ce qui a provoqué la maladie de votre "aimé". Acceptez que ces sentiments sont normaux et communs à toutes les familles passant par des situations semblables. Apprenez tout ce que vous pouvez au sujet de la maladie de votre aimé en lisant et en parlant avec des professionnels de santé mentale. Partagez ce que vous avez appris avec d'autres. 

Gérez les comportements inhabituels

Les signes extérieurs d'une maladie mentale sont souvent comportementaux

  • Les individus peuvent être extrêmement silencieux ou renfermés sur eux-mêmes. 
  • Réciproquement, il ou elle peut éclater en sanglots, larmes ou avoir des accès de colère
Même après que le traitement ait commencé, les individus avec une maladie mentale peuvent exhiber des comportements antisociaux.
En public, ces comportements peuvent être pertubateurs et difficiles à accepter.
La prochaine fois que vous et votre membre de la famille allez voir votre docteur ou un professionnel de santé mental, discutez de ces comportements et développez une stratégie pour y faire face.

Établissement d'un réseau de soutien 

Autant que possible, recherchez le soutien d'amis et membres de la famille. Si vous sentez que vous ne pouvez pas discuter de votre situation avec des amis ou d'autres membres de la famille, trouvez un groupe de soutien ou d'entraide. Ces groupes vous fournissent l'opportunité de parler à d'autres qui éprouvent le même type de problèmes. Ils peuvent écouter et apporter des conseils valables.

Recherchez de l'aide (assistance) 

La thérapie peut être salutaire aussi bien pour la personne avec la maladie mentale que les autres membres de la famille. Un professionnel de santé mental peut suggérer des manières d'y faire face et de mieux comprendre la maladie de votre aimé. 

Lorsque vous cherchez un therapeute, soyez patient et parlez à plusieurs professionnels ainsi vous pouvez choisir la personne qui est vraiment pour vous et votre famille. Cela peut prendre du temps jusqu'à ce que vous soyez "confortable" (sécurisé???), mais à la longue vous serez heureux d'avoir cherché de l'aide.

Prenez du temps de repos 

Il est commun que la personne malade devienne le centre de la vie de la famille. Quand ceci se produit, d'autres membres de la famille peuvent se sentir ignorés ou irrités. Certains peuvent trouver difficile de poursuivre leurs propres intérêts.

Si vous êtes le donneur de soin, vous avez besoin d'un peu de temps pour vous-même. Programmez du temps en dehors pour empêcher de devenir frustré ou fâché. Si vous programmez du temps pour vous-même cela vous aidera à maintenir des choses en perspective et vous pourrez avoir plus de patience et de compassion pour faire face ou aider votre aimé. Vous pouvez aider les autres seulement quand vous êtes physiquement et émotionnellement en bonne santé.

"beaucoup de familles qui ont un être aimé avec une maladie mentale partagent des expériences similaires" 

Il est important de se rappeler qu'il y a de l'espoir pour le rétablissement, et qu'avec traitement beaucoup de gens avec une maladie mentale reviennent à une vie productive et épanouissante.

Signes Alarmant (annonciateurs) et Symptômes d'une maladie mentale 

Pour en apprendre plus au sujet des symptômes d'une maladie mentale spécifique, référez-vous à la brochure du NMHA sur cette maladie. Ce qui suit sont des signes pour lesquels votre "aimé" peut vouloir en parler à un professionnel de santé médicale ou mentale.

Chez les adultes: 

  • pensée confuse
  • dépression prolongée (tristesse ou irritabilité)
  • sentiments d'extrêmes hauts et bas
  • craintes excessives, inquiétude et anxiétés
  • repli sur soi social
  • changements radicals dans les habitudes alimentaires (ex boulimie - anorexie) ou de sommeil
  • sentiments forts de colère
  • délires ou hallucinations
  • incapacité croissante à faire face aux problèmes et aux activités quotidiennes (hygiène,...)
  • pensées suicidaires
  • déni face à des problèmes évidents
  • affections physiques nombreuses non expliquées
  • abus de substances
Chez les grands enfants et préadolescents: 
  • abus de substance
  • incapacité à faire face aux problèmes et aux activités quotidiennes (hygiène,...)
  • changements dans les habitudes de sommeil et/ou alimentaires (ex boulimie - anorexie)
  • plaintes excessives de maux physiques
  • défiance à l'autorité, absentéisme, vol, et/ou vandalisme
  • crainte intense de prise de poids
  • humeur négative prolongée, souvent accompagnée de peu d'appétit ou de pensées de mort
  • accès fréquents de colère
Chez les enfants en plus bas âge: 
  • changements dans les résultats scolaires
  • faibles résultats en dépit de forts efforts
  • soucis ou inquiétude excessive (c.-à-d. refusant d'aller au lit ou à l'école)
  • hyperactivité
  • cauchemars persistants
  • désobéissance ou agression persistante
  • caprices fréquents
...

Je veux vous aider ou aider un proche
Je veux adherer à l'association AAPEL / pourquoi adherer
Je veux en savoir plus sur l'AAPEL et sa vocation
Je veux vous contacter

.
AAPEL - retour page synthese trouble de la personnalité Etat limite Borderline
dans l'emotion d'une borderline
Mise en garde:
Toutes les informations présentes sur ce site sont dans le but d'aider à comprendre une maladie pour le moins "particulière" et déroutante
Mais aussi et surtout à soutenir les personnes qui souffrent, malades ou pas. En tous les cas, il est INDISPENSABLE d'avoir recours à un médecin psychiatre et ou psychothérapeute spécialiste de la maladie pour confirmer ou infirmer un diagnostic
Quoiqu'il en soit le nom d'une maladie importe peu, ce qui compte, c'est d'appliquer le "bon" traitement à chaque malade
 
 
 
 
 
 

Dernière mise à jour  2008