Trouble de la personnalité borderline état limite.
Ne mettez pas tous vos espoirs dans votre premier "psy", ce ne sera peut-être pas "le bon"

Témoignage:
Je voudrais attirer l'attention de ceux qui se savent "borderline", sans avoir été diagnostiqués, de ceux qui se sentent remplis d'espoir parce qu'enfin ils ont une explication pour leur souffrance, leur vie vide de sens, et surtout ils ont un espoir formidable de guérison.
Je suis de ceux-la, je suis à n'en pas douter borderline mais n'ait jamais été diagnostiquée, donc je pensais que c'était ma nature et que je vivrais comme ça toute ma vie.

Quand j'ai vu l'Aapel et que j'ai compris que j'étais borderline et qu'il y avait un traitement, je suis devenue folle d'espoir, tout à coup tout s'illuminait, je pensais qu'enfin j'allais pouvoir vivre normalement.
Déception terrible lorsque j'ai vu une psychiatre chez qui j'avais pris RV.

Aprés un entretien qui s'est trés bien passé, ou je lui ai dit sans lui parler de borderline tous mes symptomes(TS, impulsivité, angoisse, dysphorie, rage,etc..), aprés m'avoir questionnée, aprés m'avoir donné une trés bonne impression, elle me sort lorsque je lui demande ce que j'ai à son avis " vous n'étes pas psychotique, ni maniaco-dépressive, donc pour moi je ne vois que l'angoisse, tous vos comportements viennent de votre angoisse".
Je lui ai répondu que j'étais plus que ça, et que j'étais destructurée "non, vous n'etes pas destructurée, car ce sont les psychotiques, vous ne l'etes pas".
En clair, je suis juste angoissée, et c'est pour ça que je suis impulsive, suicidaire, que j'ai des comportements destructeurs...

Je suis sortie de la completement à plat, desespérée, je me disais que jamais je ne m'en sortirais si meme un psychiatre ne savait pas reconnaitre cette maladie !
Pour finir j'ai pris RV avec un psychiatre qui était sur l'annuaire de l'Aapel, et j'ai de nouveau de l'espoir car je sais que lui est spécialisé dans ce trouble. Ce que je voulais dire c'est que j'ai le sentiment que pour bon nombre de psychiatres en France, il y a les névrotiques et les psychotiques, point à la ligne.
Elle aurait peut-etre fini par me diagnostiquer, par élimination, mais de toute façon visiblement elle ne connaissait pas les symptomes evocateurs de la maladie.

Je crois que si vous savez etre borderline, il faut tout déballer sur ses symptomes, tout, TS, impulsivité, etc..et à la fin lui demander ce qu'il pense de votre état. S'il répond à coté, comme la, c'est qu'il ne connait que trés peu de ce syndrome, donc un bon conseil: changez direct !
Vous finirez pas trouver le bon, même s'il vous faut en essayer 2,3, 4 ou plus, ce qui compte c'est de trouver celui qui s'est formé à cette maladie.
Ce que je voulais dire c'est surtout ne vous découragez pas, vous ne tomberez pas forcément sur le bon de premier coup, tant pis continuez.
J'ai de nouveau espoir depuis que j'ai rendez-vous avec ce psychiatre, et pourtant juste aprés avoir vue cette psy pour qui je n'étais qu'une angoissée, je peux vous dire que j'étais vraiment au plus mal, je voyais ma vie sans espoir, et pour la première fois depuis 7 ans, j'ai de nouveau eu envie de laisser tomber.
Mais c'est idiot, il faut perseverer, ça vaut le coup, puisque au bout il y a la guérison, tant pis s'il vous faut 1 mois ou plus pour trouver celui qui vous guérira.
Donc, courage et ne vous laissez pas démolir par l'ignorance de certains psy, vous en savez plus qu'eux sur votre maladie.

Audrey

Voir aussi le témoignage de ludivine sur le même sujet, l'accueil d'un psy

Note de l'Aapel :
Bien entendu nous ne pouvons que nous réjouir de savoir qu'Audrey a pris rendez-vous avec un thérapeute de notre annuaire.
Oui mais...
Oui mais car si après avoir lu le témoignage d'Audrey, vous vous dites que vous allez gagner du temps en contactant directement un thérapeute de notre liste, alors notre fichier sera inévitablement toujours d'une minceur extraordinaire
Nous n'avons ni le temps ni les moyens ficanciers de contacter tous les "psy", nous avons donc besoin de votre aide pour nous signaler le thérapeute qui vous a efficacement aidé.
Cela sans compter que plus vous ferez appel à un spécialiste de notre annuaire, plus ses délais seront intolérables...
En tous les cas, gardez courage, vous n'avez aucune raison de perdre espoir en raison d'un thérapeute qui ne connaitrait pas son métier, il y en a de très bons, mais il faut tomber dessus

Vous pouvez lire aussi la page "en parler à son psy"

Vous recherchez un thérapeute ?
(Si vous êtes plusieurs thérapeutes inscrits dans l'annuaire aapel des spécialistes et que vous faites des groupes de paroles ou ateliers thérapeutiques, merci de nous contacter)

Je veux vous aider ou aider un proche
Je veux adherer ŕ l'association AAPEL
Je veux en savoir plus sur l'AAPEL et sa vocation
Je veux vous contacter
.

AAPEL - retour page recherche thérapeute

AAPEL - retour page synthese trouble de la personnalité Etat limite Borderline
.
.
Mise en garde:
Toutes les informations présentes sur ce site sont dans le but d'aider à comprendre une maladie pour le moins "particulière" et déroutante
Mais aussi et surtout à soutenir les personnes qui souffrent, malades ou pas. En tous les cas, il est INDISPENSABLE d'avoir recours à un médecin psychiatre et ou psychothérapeute spécialiste de la maladie pour confirmer ou infirmer un diagnostic
Quoiqu'il en soit le nom d'une maladie importe peu, ce qui compte, c'est d'appliquer le "bon" traitement à chaque malade
 

Dernière mise à jour septembre 2015
Copyright AAPELTM - Tous droits réservés
Auteur Alain Tortosa, praticien en psychothérapie, président fondateur de l'aapel