AAPEL
Trouble de la personnalité borderline et troubles impulsifs.
Le trouble borderline et le jeu pathologique.
Le trouble borderline et la cleptomanie (kleptomanie)ou le vol à l'étalage.
Le trouble borderline et  les dépenses incontrolées, achats compulsifs.
Le trouble borderline et la conduite imprudente, rage au volant.
Le trouble borderline et la trichotillomanie, s'arracher les cheveux.
Trouble de l'impulsion ou de la compulsion
Introduction:
Connexions entre trouble de la personnalité borderline et troubles impulsifs. De nombreux borderline ont certaines de ces dépendances. Au point que certaines d'entres elles sont inscrites dans les critères du DSM IV. Il existe certaines études à ce sujet mais une fois de plus, le but n'est pas de stigmatiser mais de comprendre pourquoi. Vous trouverez sur la dernière partie de ce document notre vision que nous espérons assez globale et à l'écoute de la souffrance
Same page in english / Meme page en Anglais
Données, études
Ce qu'ils en pensent
Point de vue de l'Aapel
Témoignage
.
Données, études (statistiques, prévalence, comorbidité, co-occurence) (partiellement traduit)
* DSM, point 4 du trouble borderline:  Impulsivité dans au moins deux domaines potentiellement dommageables pour le sujet (p. ex.., dépenses, sexualité, toxicomanie, conduite automobile dangereuse, crises de boulimie)

* Schlosser S, Black DW, Repertinger S, Freet D. - Dept. of Psychiatry, University of Iowa College of Medicine
1994 Gen Hosp Psychiatry. - Compulsive buying. Demography, phenomenology, and comorbidity in 46 subjects.
"Quasi 60% des acheteurs compulsifs se sont avérés répondre aux critères pour un trouble de la personnalité Dsm-III-R, plus fréquemment obsessif-compulsif, borderline, et évitant"

* Penas-Lledo E, Vaz FJ, Ramos MI, Waller G. - Dept. of Pharmacology and Psychiatry, Medical School, University of Extremadura, Badajoz, Spain
2OO2 Int J Eat Disord. - Impulsive behaviors in bulimic patients: relation to general psychopathology.
"Tandis que la psychopathologie générale était associée aux comportements impulsifs dirigés intérieurement (par exemple, automutilation), la pathologie boulimique était plus spécifiquement liée à une impulsivité dirigée extérieurement (par exemple, vol;  conduite imprudente)

* Blaszczynski A, Steel Z. - University of New South Wales, The Liverpool Hospital, Liverpool, Australia
1998 J Gambl Stud - Personality Disorders Among Pathological Gamblers.
"Les résultats ont indiqué que la majorité des sujets souffrant de jeu pathologique répondaient aux critères diagnostiques pour au moins un trouble de la personnalité (93%), avec une moyenne de 4.6 troubles de la personnalité par sujet.
La majorité des joueurs démontraient des troubles de la personnalité du groupe B avec des taux particulièrement élevés de borderline, histrioniques, et troubles narcissiques"

* Ibanez A, Blanco C, Donahue E, ... - Dept. of Psychiatry, Hospital Ramon y Cajal, Madrid, Spain
2001 Am J Psychiatry. - Psychiatric comorbidity in pathological gamblers seeking treatment.
"Un trouble psychiatrique comorbide,était présent chez 62.3% des joueurs. Les plus fréquents étant des troubles de la personnalité (42%)"

Merci de lire les données "boulimie et borderline" mais aussi les données "suicide et trouble borderline" ainsi que "trauma et trouble borderline" et "trichotillomanie et trouble borderline"


Troubles impulsifs et borderline, ce qu'ils en disent
"Diagnostic différentiel du trouble explosif intermittent ou de kleptomanie: Le trouble explosif intermittent et la kleptomanie doivent être distingués du trouble de la personnalité borderline qui comprend d’autres symptômes caractéristiques" (Michael First, Allen Frances, Harold Alan Pincus - « DSM IV Diagnostics différentiels », Masson)

"Le vol à l’étalage  est connu depuis bien longtemps comme étant un des comportements auto-destructeurs et impulsifs que les borderline font pour faire partir leur dysphorie - inquiétude, rage, dépression ou désespoir.  Ce comportement est semblable à la conduite dangereuse, frénésie de nourriture, frénésie d’achats, etc..."(Leland M. Heller, MD, “Borderline Personality Disorder and Shoplifting”, ask the doctor)

"Beaucoup de borderline attestent d'abus de drogues qui alternent avec des périodes de comportements compulsifs intensifiés, par exemple, faire des achats, comportements sexuels impulsifs et non protégés, etc" (Sharon C. Ekleberry, “Cluster B: BORDERLINE PERSONALITY DISORDER (BPD)”, www.toad.net/~arcturus 1995)

"Les personnes avec le trouble borderline peuvent également essayer de remplir leur sentiment de vide, et de se créer une identité pour eux-mêmes par l'abus de substance, s’empiffrer et se faire vomir, activités sexuelles sans discernement, boisson, vol à l'étalage, achats compulsifs ou abus de substance.
Est-ce que cette personne agit impulsivement de façons qui sont potentiellement autodestructrices, comme de trop grandes dépenses, s'engager dans une sexualité dangereuse, bagarres, jeux d'argent, abus de drogue ou d'alcool, conduite imprudente, vol à l'étalage ou alimentation désordonnée ?" (Bpdcentral, “Definition of Bpd”, bpdcentral.com 2001)

"Ils sont impulsifs, cela étant reflété dans des comportements comme frénésie de nourriture, jeux d'argent, abus de substance, promiscuité, ou conduite imprudente" (Larry J. Siever, M.D ,“The Biology of Borderline Personality Disorder”, mhsanctuary)

"La plupart des patients cleptomanes déclarent un besoin de voler. Certains de ces patients peuvent avoir une dépression comorbide, pour eux, le vol leur fait la sensation d'être moins déprimés. La colère ou l'irritabilité peut sembler indiquer un trouble de la personnalité borderline" (Jon E. Grant, JD, MD, Suck Won Kim, MD, “Kleptomania Emerging therapies target mood, impulsive behavior”, www.currentpsychiatry.com 2OO2)

"Je me sens mieux tandis que je bourre ma bouche avec de la nourriture mais le sentiment tourne vite à la haine de moi pour pas m'être controlé. Je vais également faire des achats pour aider à combler mon vide qui est à l'intérieur de moi. Quand j'achète... n'importe quoi, le sentiment de vide s'abaisse pendant un moment jusqu'à ce que la culpabilité cède la place.  Alors je me déteste encore plus d'être égoïste et d'acheter quelque chose pour moi." (132. rutland ,“voices of bpd”, www.borderlinepersonality.ca)

"Voyons voir...
Dépenses.  J'ai déclaré une faillite personnelle il y a 12 ans, je refinance tous les quelques mois essayant de précéder les factures.  Jusqu'ici, je suis parvenu à les maintenir toute payées, mais tout mon chèque de paye va au paiement des factures.  Alors je dois manger les restes...  Si je travaiIle toute le reste de ma vie, je ne serais toujours pas en mesure de tout payer - et peu importe comment j'essaye avec force, je ne semble pas avoir la volonté de stopper mes dépenses.
Conduite imprudente.  Est-ce que poursuivre une voiture à grande vitesse dans un quartier résidentiel avec ma soeur et nos trois enfants dans la voiture, ça compte ?  L'autre conducteur m'a coupé à une intersection ou j'ai imaginé qu'il la fait.." (133. Tim Pheil L.P.N ,“Personal Stories” , mhsanctuary)


Point de vue de l'Aapel sur les troubles impulsifs et le trouble de la personnalité borderline
Voici notre sentiment.

Est-ce que des personnes borderline ont un ou des troubles impulsifs ?
Oui, ce type de comportements n'est pas rare et spécialement chez les borderline "extériorisant".

Pourquoi ?
Du fait que beaucoup de borderline ont des problèmes pour gérer leur impulsivité, ils sont enclins à agir sur l'instant puis penser aux conséquences de leurs actes ... mais après coup. Sur l'instant cela leur semble la meilleure chose à faire, voire la seule possible
N'oubliez pas que leur problème principal tourne autour des émotions, et bien évidemment, émotions et impulsivité sont interconnectés

Autre raison envisageable ?
Oui. Comme cela est souvent répété dans le site, les personnes borderline sont très angoissées et ou expérimentent des moments de vide, de dysphorie. Dépenser, jouer, s'arracher les cheveux, manger, etc... sont des façons de faire stopper provisoirement sa souffrance.
Une dernière raison pourrait aussi être "donner un sens à sa vie", "s'occuper"

Est-ce que c'est dangereux ?
Oui bien sur mais cela dépend des formes d'impulsivité et des circonstances. S'arracher le jeux ne semble pas bien dangereux (en tous les cas sur l'instant), mais il en est autrement de la rage au volant par exemple où la personne borderline est très dangereuse pour elle-même mais aussi pour les autres.
Il a aussi été prouvé que le suicide dans le cas du trouble borderline était souvent impulsif. Merci de lire la page "suicide et trouble borderline"

Les médicaments sont-il utiles ?
Oui, et surtout avant que la thérapie ait commencé à avoir de l'effet.
Certains médicament peuvent aider à contrôler l'impulsivité (mais peuvent aussi l'accroitre dans certains cas et spécialement durant le début d'un traitement mais aussi durant la période de sevrage, surtout en cas d'arrêt brusque). Merci de lire la page "pharmacotherapie, vision de l'APA"

La présence d'un ou plusieurs de ces comportements implique un diagnostic de trouble borderline ?
Bien sur que non mais il est important, voire indispensable de se poser la question, se demander s'il n'y a pas d'autres troubles psychopathologiques derrière ce type de comportements (dont trouble borderline)


Témoignage

Merci de lire la page "Impulsivité - Sans raison apparente, je fais une bêtise" et la page "trichotillomanie et trouble borderline"
Vous pouvez aussi vous connecter sur le groupe de discussion sur la trichotillomanie
AAPEL - retour page synthese trouble de la personnalité Etat limite Borderline
.
Ouvrages sur le trouble
.dans l'emotion d'une borderline

.
Mise en garde:
Toutes les informations présentes sur ce site sont dans le but d'aider à comprendre une maladie pour le moins "particulière" et déroutante
Mais aussi et surtout à soutenir les personnes qui souffrent, malades ou pas. En tous les cas, il est INDISPENSABLE d'avoir recours à un médecin psychiatre et ou psychothérapeute spécialiste de la maladie pour confirmer ou infirmer un diagnostic
Quoiqu'il en soit le nom d'une maladie importe peu, ce qui compte, c'est d'appliquer le "bon" traitement à chaque malade
.
.
mise à jour  2007
Copyright fédération AAPELTM - Tous droits réservés
Auteur Alain Tortosa, psychothérapeute, président fondateur de l'aapel
Association loi 1901 à but non lucratif

Trouble de la personnalité borderline, état limite, TPL, personalité, border line, bordeline, boderline, border-line, maladie, syndrome, désordre, psy, définition, definition, borderlines.
"Trouble obsessif de comportement"
 
 
 
 

automultilation, auto-mutilation, blessures volontaires, obssession d'impulsion, obssessions d'impulsions, obsession d'impulsion,  obsessions d'impulsions, impulsive