AAPEL
INFORMATION DE FOND ET EXAMEN DES PREUVES DISPONIBLES

texte traduit de la the page
http://www.psych.org/clin_res/borderline.book-5.cfm
(tous droits réservés)
Meme page en Francais / Same page in french
Toute cette information est issue de l'Association Américaine de Psychiatrie (janv. 2OO3)
Il est important de vérifier la pertinence de cette information
 
Clinical Resources
Conseils pratiques pour le traitement des patients présentant le trouble de la personnalité état limite
PARTIE B:
INFORMATION DE FOND ET EXAMEN DES PREUVES DISPONIBLES

V.      DÉFINITION DE LA MALADIE, ÉPIDÉMIOLOGIE, ET ANTECEDENTS

A.      DEFINITION et CARACTERISTIQUES CLINIQUES FONDAMENTALES
La caractéristique essentielle du trouble de la personnalité état limite est un modèle dominant d'instabilité des relations interpersonnelles, émotions, et image de soi, aussi bien qu'une impulsivité marquée qui commence au début de l'âge adulte et apparaît dans une variété de contextes. Ces caractéristiques sont graves et suffisament persistantes pour avoir comme conséquence des troubles cliniquement significatifs socialement, professionnellement, ou dans les autres domaines de fonctionnement importants
...
1.   Caractéristiques associées
2.   Association avec d'autres troubles
3.   Complications
Le trouble de la personnalité borderline est caractérisé par une souffrance notable et troubles fonctionnels.
Une majorité de patients essayent de se suicider.
Le suicide achevé se produit dans 8% - 10% des individus avec ce trouble, un taux qui est approximativement 50 fois supérieur au reste de la population générale
...
B.     ÉVALUATION
...

C.     DIAGNOSTIC DIFFÉRENTIEL
...

D.     ÉPIDÉMIOLOGIE
Le trouble de la personnalité borderline est le trouble de la personnalité le plus commun dans le cadre clinique.
Il est présent chez 10% des individus vus dans les consultations externes de cliniques de santé mentales, 15%-20% des patients hospitalisés en psychiatrie, et 30%-60% de la population clinique avec un trouble de la personnalité.
Il est présent dans une proportion estimée à 2% de la population générale (1, 136).
...
 

AAPEL - retour page mythe ou réalité

Mise en garde:
Toutes les informations présentes sur ce site sont dans le but d'aider à comprendre une maladie pour le moins "particulière" et déroutante
Mais aussi et surtout à soutenir les personnes qui souffrent, malades ou pas. En tous les cas, il est INDISPENSABLE d'avoir recours à un médecin psychiatre et ou psychothérapeute spécialiste de la maladie pour confirmer ou infirmer un diagnostic
Quoiqu'il en soit le nom d'une maladie importe peu, ce qui compte, c'est d'appliquer le "bon" traitement à chaque malade